Théodore Dubois
1837-1924

D'aprés MUSICA et MEMORIA.

Biographie.

Théodore Dubois, fils d'un instituteur de la région de Reims, est né le 24 août 1837 à Rosnay (51). Il effectue ses études musicales au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Marmontel, Ambroise Thomas, Bazin et François Benoist, et obtient notamment un 1er Prix d'orgue en 1859. Prix de Rome en 1861, professeur d'harmonie au CNSM en 1871, il est ensuite professeur de composition (1891) dans ce même établissement, puis en assume la direction à partir de 1896, succédant là à son maître Ambroise Thomas. Il est élu à l'Académie des Beaux Arts en 1894, au fauteuil de Gounod. Il avait épousé la fille du chef d'orchestre de l'ancien Théâtre de la Renaissance.
Parallèlement à ses fonctions d'enseignant Théodore Dubois est organiste accompagnateur des Invalides à Paris, avant de succéder en 1858 comme maître de chapelle de Sainte-Clotilde à César Franck lui-même, nommé au grand orgue de cette église. En 1868 il est nommé maître de chapelle de l'église de la Madeleine. Une dizaine d'années plus tard (1877) Théodore Dubois recueille la succession de Saint-Saëns au grand orgue de cette même église, laissant son poste de maître de chapelle à Gabriel Fauré. En 1896, il quitte définitivement la Madeleine pour se consacrer à la direction du CNSM ; c'est à nouveau Fauré qui lui succède à l'orgue. Le 11 novembre 1924 Dubois s’éteint dans son appartement parisien du boulevard Pereire.

.